horizons jeunes
horizons jeunes

Horizons Jeunes, pour qui et pourquoi ?

L’association Horizons Jeunes, créée en août 1998 sous l’ancien nom « Commission Jeunes », œuvre dans l’animation socio-éducative et s’inscrit dans le champ de l’éducation populaire.

A son origine, elle avait pour mission de développer des actions d’animations en direction des jeunes ne fréquentant aucune structure associative. Depuis, elle a étendu ses actions vers un public plus large allant de 4 à 18 ans et couvrant une grande partie de leur temps libre.

Ayant son siège au 13, place Geoffroy Velten à BRUMATH, l’association intervient sur l’ensemble du territoire de la Communauté de Communes de la Région de Brumath qui totalise dix communes soit environ 16000 habitants dont 3500 jeunes et enfants.

 

Force est de constater qu’actuellement, c’est souvent avec appréhension que certains jeunes se projettent dans l’avenir.

Il n’est pas facile pour eux dans une société en pleine mutation, que cela soit au niveau des valeurs familiales, des études, de l’emploi, voir même du logement, de construire un projet d’avenir.

En réponse à cette problématique, notre association de par ses différentes actions, a pour finalité d’aider les jeunes à préparer leur futur statut d’adulte autonome et responsable qui leur permettra de faire leur place dans notre société.

Dans une logique de continuité éducative nous souhaitons accompagner le jeune dès l’âge de 4 ans jusqu’à sa majorité.

Confronté dès son plus jeune âge à l’apprentissage de la citoyenneté, par laquelle notre action éducative prend tout son sens, le jeune acquiert des compétences qui lui seront bénéfiques plus tard.

Nous apportons également un complément éducatif à celles de la famille et de l’école permettant de répondre aux besoins d’équilibre et d’épanouissement.

 

Pour cela, toutes nos actions devront tenir compte des facteurs essentiels pour la construction identitaire et personnelle du jeune.

 

Besoins de reconnaissance et d'appartenance sociale :

Il s'agit de la recherche de communication et d’expression, d'appartenance à un groupe. Ce besoin d'intégration dans le lien social va de pair avec les besoins de reconnaissance et de considération.

 

         Besoin d'estime :

  • Besoin d'être respecté, de se respecter soi-même et de respecter les autres.

  • Besoin d’être reconnu en pratiquant une activité valorisante quelque soit le domaine choisi.

    Il s'agit là de la nécessité pour une personne de se réaliser, de se valoriser, d’avoir des objectifs, des convictions, des opinions et de pouvoir les exprimer.

     

    Besoins d'accomplissement personnel :

  • Besoin de poursuivre certains apprentissages avec l'implication du goût de l'effort.

  • Besoin de connaître de nouvelles techniques.

  • Besoin d’activités purement désintéressées (bénévolat, loisirs).

     

    Besoins de sécurité :

  • Sécurité physique contre la violence, l’agression,

  • Sécurité morale et psychologique,

  • Sécurité affective.

Les priorités éducatives

Notre action doit amener notre jeunesse à être plus engagée, plus entreprenante, plus audacieuse, porteuse de projets mais également plus respectueuse et porteuse de valeurs.

 

C’est pourquoi l’association souhaite développer au travers de ses actions quatre axes éducatifs.

 

 

  1. Développer les capacités motrices et intellectuelles de chacun 

 

On ne peut grandir et s’épanouir en tant que « personne », comme « être social » qu’en accédant à la connaissance de soi pour mieux se projeter vers les autres.

C’est pourquoi nous souhaitons, à travers notre projet éducatif, aider les enfants et les jeunes à construire leur personnalité par l’acquisition de l’autonomie, la conscience de leurs droits et de leurs devoirs, la stimulation de leur créativité en découvrant, exprimant et développant leurs « talents » et en accompagnant les jeunes jusqu’au bout de leurs capacités.

 

 

  1. S’ouvrir au monde et à ses réalités 

 

Le respect des autres et de l’environnement est une valeur éducative qui associe valeurs individuelles et valeurs collectives.

Pour se construire, l’enfant a besoin des autres parce qu’il est un être social.

Les actions qui découlent de notre projet éducatif doivent permettre à tous les enfants et les jeunes d’apprendre et de comprendre la richesse et les différences de l’autre.

Multiplier les espaces-temps de rencontres et d’échanges nous aidera à construire un dialogue entre adultes, enfants et jeunes de notre territoire.

Favoriser un esprit d’écoute, de tolérance et de partage, contribuera à développer du lien social entre les différents acteurs de notre communauté.   

 

 

  1. Apprendre la vie en collectivité 

 

Notre projet éducatif se donne aussi comme grande orientation d’amener enfants et jeunes à découvrir les valeurs éducatives que sont la socialisation et la citoyenneté.

Leur apprendre à vivre ensemble et à communiquer est une priorité fondamentale de l’éducation à la socialisation et au développement des valeurs de solidarité.

C’est principalement par l’expérimentation qu’ils doivent pouvoir être en mesure de participer à la société, de connaître, d’accepter et d’appliquer ses règles collectives de fonctionnement.

 

 

 

  1. Donner le goût de l’engagement, des responsabilités et de l’action 

 

Aviver la conscience sociale, le goût de l’engagement et développer le sens des responsabilités et de l’action des enfants et des jeunes, c’est leur donner les moyens d’être acteurs de leur vie, de leur environnement, donc de leur avenir.

Les actions menées dans ce cadre devront donc amener les enfants et les jeunes à faire des choix, à élaborer des règles de vie commune, à participer dans la mesure du possible à l’organisation d’un planning d’activités et sa gestion, à avoir des projets et à se donner les moyens de parvenir à les réaliser et à persévérer dans leurs actions.

 

 

Si notre action doit être conduite par ces priorités éducatives, elle devra également permettre aux enfants et aux jeunes de passer des moments agréables durant lesquels, ils éprouvent du plaisir à être avec les autres et à s’épanouir dans les différentes formes d’activités qui lui sont proposées.

L'activité comme moyen

Pour atteindre ses objectifs, l’association « Horizons Jeunes » doit développer divers moyens visant de manière générale à une meilleure prise en compte de l’enfance, de la jeunesse et de la vie associative au service du lien social.

 

Parmi les moyens développés, un accent particulier a été mis sur la mise en place d’une offre de loisirs collective ancrée dans une démarche de développement local et de participation des publics. Elle répond d’une part aux besoins et attentes des familles (service de proximité) et d’autre part favorise la socialisation, la découverte de pratiques culturelle, sportive, environnementale et de la citoyenneté en générale.

 

 

1. L’offre de loisirs collective

 

Cette offre de loisirs collective se décline sous diverses formes qui sont :

 

E Les activités du secteur enfant

E Les activités du secteur adolescent

E Les activités globales à l’échelle du territoire

 

 

1.1   Les activités du secteur enfant

 

L’accueil des enfants se fait dès lors qu’ils ont été scolarisés une année complète.

Une répartition est faite entre deux tranches d’âges (-6 ans et 6 / 10 ans) afin d’adapter les activités et l’intégration des enfants dans des groupes respectifs.

Toutefois, cette répartition ne doit pas être figée, mais doit laisser la possibilité d’orienter un enfant dans une des tranches d’âge en fonction de sa demande et de sa maturité.

 

L’âge maximal de fréquentation dans ce secteur d’activités est de  10 / 11 ans, qui correspond pour l’enfant à l’entrée en sixième.

 

Les rythmes et les activités proposés doivent prendre en compte les capacités physiques, et intellectuelles ainsi que les tranches d’âges du public concerné.

 

Les activités proposées sont à caractère sportif, culturel, artistique ou environnementale, elles se situent soit dans le domaine de l’apprentissage de techniques, soit dans l’apprentissage de la citoyenneté (soit dans les deux).

 

Au regard de la réglementation en vigueur, les activités sportives, techniques et culturelles sont encadrées par des intervenants qualifiés et titulaires des diplômes requis.

Ils sont issus soit du réseau local (animateurs occasionnels), soit recrutés spécifiquement pour les projets (professionnels, animateurs techniciens).

 

 

Toutes les activités proposées doivent s’inscrire dans un projet pédagogique dans lequel il nous semble indispensable de développer des partenariats locaux (associations, élus locaux, parents, artisans, personnes âgées…).

Une attention particulière sera portée sur le thème qui servira de fil conducteur à chaque animation. Celui-ci permettra au public d’identifier l’activité et d’y apporter un caractère ludique.

 

Les différents modes d’accueil

 

Les acueils de loisirs durant les congés scolaires

Les vacances d’hiver, de printemps, et de la Toussaint.

Les vacances d’été.

 

La capacité et la période de chaque mode d’accueil se font en fonction des besoins de la population et de nos moyens.

 

 

1.2   Les activités du secteur jeune

 

Le public concerné par ce secteur d’activité est celui des jeunes de 10 à 15 ans issus principalement de la Communauté de Communes de la Région de Brumath.

Toutefois, les jeunes de 10 ans peuvent encore avoir la possibilité de pratiquer des activités proposées dans le secteur enfant.

Cette démarche permet une transition plus souple entre les deux secteurs tout en respectant la volonté et la maturité des jeunes concernés.

 

 

Dans ce secteur d’activité on distingue deux formes d’actions :

 

Ø L’offre de loisirs

 

L’offre de loisirs nous paraît essentielle dans l’action que nous menons. Elle a pour vocation de proposer diverses activités sportives, culturelles, artistiques permettant aux jeunes de trouver du plaisir et de vivre des moments de détente.

Elle doit être attractive et adaptée aux besoins des jeunes et à leur mode de vie, et doit également être un moyen pour l’équipe pédagogique d’aller au devant des jeunes de façon à se faire repérer, connaître et identifier.

Cette démarche permettra de construire une véritable relation de proximité et de confiance entre l’équipe pédagogique et les jeunes.

 

Mais au delà de cette conception, il est important de préciser que l’offre de loisirs ne doit pas être une fin en soi réduite à de la simple consommation.

 

 

Ø Montage de projets de jeunes

 

Le travail effectué et les relations qui s’installent entre l’équipe pédagogique et les jeunes doivent leur permettre de faire émerger divers projets (culturels, sportifs ou sociaux) dont ils seraient à l’origine. Ces projets sont  pour nous des outils favorables à leur engagement dans la vie locale.

 

Dans ce contexte, le professionnel doit être garant de leur viabilité et assurer un accompagnement des jeunes tout au long de leur réalisation.

 

 

Pour que ces actions (offre de loisirs et projets de jeunes) puissent se mettre en mouvement, différents modes d’accueil doivent être proposés :

 

En période scolaire :

E Mise en place de différents espaces d’accueil sur des temps périscolaires et extrascolaires (en soirée, temps d’interclasse, mercredi, samedi), ateliers ou lieux de vie

 

En période de congés scolaires :

E Accueils libre

E Les centres de loisirs adolescents des vacances d’été

E Les séjours

 

La capacité et la période de chaque mode d’accueil se font en fonction des besoins de la population et des moyens.

 

 

 

1.3   Les activités globales à l’échelle du territoire

 

Les activités globales ont pour vocation de donner une cohésion à l’ensemble des actions réalisées et de rassembler différents acteurs (associatifs, écoles, collège, élus…) autour de projets communs.

 

 

2. Modalité de participation des mineurs

 

La question de la participation des mineurs et le degré de prise de responsabilité et d’initiative sont adaptés en fonction de la nature de l’action et des tranches d’âges.

Cependant, nos actions sont organisées de manière à ce que les mineurs puissent :

Ø Agir sur les contenus, les règles de vie

Ø S’exprimer sur leur degré de satisfaction et leurs souhaits

Ø Choisir les activités qu’ils souhaitent pratiquer

 

 

3. Modalité de participation des bénévoles 

 

L’ensemble des actions menées doit laisser une place à l’engagement bénévole (parents, membres du conseil d’administration, ou toute autre personne souhaitant s’investir).

Celui-ci est un des premiers facteurs générateurs de lien social.

Pour une bonne cohésion de travail il est important de bien définir le rôle de chaque bénévole en tenant compte de ses motivations, disponibilités et compétences.

Il peut venir en soutien d’une action, renforcer l’équipe d’animation mais ne doit en aucun cas se substituer à l’action des professionnels.

 

 

 

4. Mesures envisagées pour l’accueil des mineurs atteints d’handicaps 

 

L’idée d’accueillir un ou des mineur(s) atteint(s) d’handicaps doit faire partie intégrante du projet de l’équipe (notion d’intégration, de tolérance, de respect de l’autre…).

Néanmoins, il est impératif de veiller que les conditions humaines et matériels soient réunis pour assurer une bonne prise en charge.

 

Pour ce faire, il est nécessaire que l’équipe :

 

Ø Établisse une relation partenariale avec la structure d’origine du mineur, sa famille, son éducateur.

Ø Prenne connaissance de toutes les informations liées à l’handicap du mineur concerné.

 

 

5. Modalités de fonctionnement des équipes 

 

Quelque soit le secteur d’activité, l’ensemble des personnes composant les équipes sont associées à toutes les phases du projet (avant, pendant et après).

 

Ces personnes sont le directeur, les animateurs, les bénévoles, les intervenants et partenaires extérieurs…

 

De manière générale, les équipes fonctionnent selon la démarche suivante :

 

Ø En amont

  • Réflexion sur le sens du projet
  • Définition du projet, des moyens et des méthodes nécessaires à sa mise en œuvre, de l’évaluation
  • Définition des modalités de fonctionnement de l’action, de l’équipe, des rôles, place et fonction de chacun
  • Communication auprès du public concerné par l’action.

 

Ø Pendant

  • Des réunions régulières de bilan et de préparation sont organisées avec l’équipe
  • Le cas échéant, des réunions spécifiques d’évaluation de stagiaires sont organisées.

 

Ø Après

  • Réunion de bilan, interne à l’équipe
  • Réunion sur l’évaluation faite par les familles et les mineurs.

 

 

6. Les modalités d’évaluation de l’action 

 

L’évaluation de l’action se fera à différents niveaux et dans différents temps.

 

Ø Au niveau des mineurs

  • Des temps de débat-forum seront organisés avec les mineurs pour qu’ils puissent s’exprimer sur leur degré de satisfaction et leur envies

 

Ø Au niveau des familles

  • A travers des échanges individualisés, une réunion publique, ou un questionnaire.

 

Ø Au niveau de l’équipe

  • De manière quotidienne, en fixant un temps spécifique
  • Lors du moment de bilan après chaque action.

 

 

7. Les moyens

 

7.1   Les locaux 

 

Les différentes infrastructures utilisées sont principalement, des salles polyvalentes, des locaux scolaires, des équipements appartenant à des associations locales, des espaces destinés à l’accueil de mineurs en temps périscolaire et extrascolaire.

 

Ils sont mis à disposition (à titre gratuit ou non) par leur propriétaire.

 

Ces locaux, bien qu’étant en règle avec les textes en vigueur, nécessitent  parfois des aménagements spécifiques légers permettant d’accueillir des mineurs dans de bonnes conditions (aménagement de l’espace, décoration…).

 

Cette question de l’aménagement et d’appropriation est traitée au cas par cas par les équipes d’animation.

 

 

7.2   Le financement

 

Un budget est alloué pour chaque action. Le montant est déterminé à l’année et selon la nature de l’action

 

Chaque budget comprend les frais :

ð De gestion

ð De personnel

ð De fonctionnement (achat)

 

Les responsables de chaque action ont à charge d’assurer le suivi des dépenses liées aux frais de fonctionnement.

 

 

7.3   Le matériel pédagogique 

 

Pour chaque action, le responsable avec l’ensemble de l’équipe d’animation ont a charge de rassembler le matériel nécessaire au bon déroulement de l’action soit :

 ð Par l’achat de matériel en fonction du budget alloué

 ð Par l’emprunt de matériel

 ð Par récupération de matériel

Horaires de permanence

Lundi et jeudi de 17h à 19h

Mercredi de 11h à 12h

Au fil de l'info

Portail Famille

Gérér vos inscriptions en ligne !

Ouverture des inscriptions

Accueils de loisirs

 

-

Vacances d'été 2018

à partir du 7 mai 2018

via le Portail Famille

ou

à partir du 02 juin 2018

Animateurs

Vous êtes titulaire ou stagiaire BAFA, Horizons Jeunes recrute !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HORIZONS JEUNES BRUMATH